Les commandes en ligne sont temporairement non disponibles.

[Translate to Français:]

[Translate to Français:]

Voyage Devises

6 faits à savoir sur l’Euro afin d’être mieux préparé pour votre voyage en Europe

Vous pensez être prêt à partir pour votre voyage en Europe? Jetez un coup d’œil à ces conseils avant votre départ, vous apprendrez peut être quelque chose.  

1. Les guichets automatiques offrent différentes dénominations

Contrairement aux guichets automatiques canadiens qui n’offrent que des billets de 20$, les guichets automatiques européens vous offrent toute la gamme de dénomination ou presque. Lorsque vous faites un retrait dans un guichet, vous pouvez recevoir des billets de 5, 10, 20, 50 ou 100€. Un retrait pour un montant plus bas vous offrira des dénominations plus basses. Même si nous vous conseillons d’avoir budgété et retiré tout votre argent dans un bureau de change avant le départ, un retrait dans un guichet peut parfois être pratique et cette information est toujours bonne à savoir.

2. L’Europe n’égale pas nécessairement l’Euro

Même si elle est largement répandue, l’Euro n’est pas la seule devise utilisée à travers l’Union européenne. En effet, neuf pays faisant partie de l’EU ne font pas usage de l’Euro comme monnaie d’échange. Il s’agit de la Bulgarie, la Croatie, la République tchèque, le Danemark, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie, la Suède, et le Royaume-Uni. Nous vous suggérons de bien vous informer avant votre départ pour l’Europe, afin d’éviter les mauvaises surprises et de ne pas échanger la mauvaise devise.

3. Avoir des petites dénominations!

Généralement, les marchands refuseront rarement que vous payiez avec de grosses coupures (50€ ou 100€) si la facture est élevée (et non pas un cappuccino à 3,50€). C’est une autre histoire pour les billets de 200€ et 500€. Ces dénominations, souvent associées avec le crime et la fraude, sont « mal vues ». Évitez de faire vos achats de tous les jours avec ces dénominations et si vous le pouvez, essayez de ne pas en avoir sous la main.

4. Le 50 est le nouveau 20

Le billet de 50$ canadien n’est pas aussi commun que le 50€, c’est pourquoi vous serez probablement surpris d’en avoir souvent dans vos poches. Ne vous en faites pas, il est très commun de faire ses transactions avec cette dénomination en Europe. Comme mentionné plus tôt, vous en recevrez même dans les guichets automatiques!

5. L’argent comptant n’est pas mort

Il semblerait que nous nous promenions avec de moins en moins d’argent liquide dans nos poches et que le plastique prenne le dessus sur le papier. Pourtant, ce n’est pas le cas pour toute l’Europe. Il est estimé que de 80 à 85% des transactions faites en Allemagne se font encore par argent comptant. Plusieurs marchands n’accepteront pas toujours d’autres sortes de paiements que l’argent liquide. Nous vous conseillons donc d’avoir toujours de l’argent comptant dans votre portefeuille, afin d’éviter les mauvaises surprises.

6. Ne remplissez pas vos poches de monnaie

Les bureaux de change et banques à l’extérieur de l’Europe n’accepteront pas nécessairement la monnaie lorsque vous allez vouloir échanger vos restes d’argent de voyage à votre retour. Il est donc conseillé de dépenser toute la monnaie restante qui peut vous rester avant de retourner à la maison.

J’espère que ces conseils vous seront utiles pour votre prochain voyage en Europe. Pour être définitivement prêt à partir, commandez vos euros sur la plateforme Cliquer et Collecter, afin d’obtenir le meilleur taux de change sans frais!

 

Commander des devises, c’est facile et rapide

Choisir votre
succursale

Choisir la devise
et la date de cueillette

Prendre possession
et payer

Moins de 3 minutes !

Myriam BretonMyriam Breton

Avec son intérêt pour les langues, sa passion pour les voyages et sa gentillesse naturelle, Myriam s’est rapidement intégrée à l’équipe ICE. Elle a toujours su approfondir ses connaissances pour conseiller les clients au-delà des attentes. De la gestion opérationnelle aux ressources humaines, Myriam a occupé plusieurs postes dans l’entreprise. Elle se concentre maintenant sur ses études universitaires tout en partageant ses connaissances sur le blogue ICE!